Partagez :

SD Crabby World

En 2007, pour célébrer les vingt ans des Carddass Dragon Ball, Bandai a réédité les Carddass classiques de cette licence, surnommées hondan dans certaines communautés. Cependant, ce n’est pas la seule série historique des Carddass à fêter ses vingt ans cette année-là : il en a été de même pour les Carddass SD Gundam. Plusieurs Complete Box sont sorties en Gundam — ça fera l’objet d’un prochain article. Je vais pour l’instant présenter la deuxième Complete Box des Carddass SD Gundam World, la toute première série de Carddass SD Gundam.

La première chose que l’on remarque, c’est le design de la box. Elle est à la fois simple et complexe. La couleur attribuée par Bandai à cette Complete Box volume 2, qui contient la réédition des parts 3 et 4 des Carddass World, est le rouge, et le visuel qui symbolise cette box, c’est la prisme no. 87 de la part 3. Sur le devant de la box se trouve une très belle représentation stylisée de cette carte, avec la silhouette du personnage en contre-jour, et l’effet prisme représenté par un quadrillage. Pourquoi cette carte a-t-elle été choisie par Bandai pour être le symbole de ce deuxième volume des Complete Box SD Gundam World ? Tout simplement parce qu’il s’agit la première incursion de Musha Gundam (武者ガンダム), le robot Gundam samouraï, dans l’univers des Carddass. Et ce n’est pas un événement à prendre à la légère, car Musha Gundam et ses acolytes prendront une place de plus en plus importante dans les Carddass, jusqu’à truster les visuels des cartes spéciales et autres illustrations emblématiques de la série.

Le battant relevé

Comme dit précédemment, cette box contient les rééditions des parts 3 et 4 des Carddass World, mais pas que. Comme pour les Complete Box Dragon Ball, il y a des cartes spéciales (il faut bien motiver l’achat chez les collectionneur qui ont déjà les parts d’époque). Cependant, ces cartes, au nombre de deux, ne sont pas vraiment des cartes inédites, comme c’est le cas pour Dragon Ball. Non, non, la team SD Gundam de Bandai a été bien plus maline que la team Dragon Ball, et là c’est du pur fan service, celui qui fait bien plaisir. L’une des deux cartes bonus n’est autre que la… Carddass no. 124 ! Et oui, Bandai a réédité une Limited. Si ce n’est pas magnifique ! Oui, j’entends au fond certains qui râlent, une Limited ne doit pas être rééditée, ça casse sa valeur, blablabla. Oui, mais je suis de ceux qui pensent qu’une carte ne doit pas être réservée uniquement à celui qui peut se la payer et qui a la chance de la trouver. Si ça peut donc permettre d’avoir ces cartes dans son classeur, surtout qu’objectivement, ça n’altérera jamais la valeur des premières éditions, c’est tout bénef. Et la réédition de la Carddass 124 est accompagnée de la… Carddass 124 ! Gné ? Oui, il y a, depuis 2008 et cette Complete Box, deux Carddass numéro 124. Ce qui amplifie le mystère. Il s’agit bien d’une nouvelle carte, dont le visuel a été réalisé par Koji Yokoi, le designer originel de SD Gundam, qui a également réalisé les visuels des cartes NEW des rééditions de 2015. Pourquoi deux 124, donc ? Je pense que comme c’est le chaînon manquant entre les parts 3 et 4, Bandai a voulu introduire une 124 qui n’est pas Limited, et qui se placerait… dans la part 3 ou la part 4 ? Entre les deux oui, mais ça n’est pas une réponse. Bon, elle ira dans une feuille à part, avec les autres cartes bonus des Complete Box.

Les deux 124

La Complete Box est également accompagnée d’un classeur et d’un livret. Le classeur, plutôt sympa, a un format Carddass Station, avec des feuilles format paysage non détachables. Ces dernières paraissent très fines par rapport aux feuilles des Carddass Station et aux feuilles Ultra Pro Platinum. Très sobre niveau design, je n’ai rien à dire de plus dessus, de toute façon il ne servira pas, les cartes seront rangées dans des classeurs classiques.

Le classeur

Pour ce qui est du livret, il fait huit pages et présente un inventaire des cartes des deux parts. Il contient également des combos de cartes pour jouer, mais surtout des infos sur la restauration de la 124 Limited 6000 et sur la création de la nouvelle 124. Dommage que je ne lise pas le japonais. En première et quatrième de couverture sont présentés les displays d’époque des parts 3 et 4, très bonne initiative.

Le livret déplié

Nous allons maintenant passer à la question que tout le monde se pose : qu’en est-il de la qualité des cartes ? La qualité est parfaite. Au niveau du toucher, de la texture, de l’épaisseur, de la brillance des prismes, tout est à l’identique des cartes d’époque. Le toucher du dos des prismes est aussi doux et granuleux qu’à l’époque, ce qui provoque une sensation d’intense bonheur. Les prismes prisment, ce qui change de l’effet miroir d’aujourd’hui. C’est incroyable qu’en sept ans (de 2008 à 2015), Bandai ait perdu la recette pour créer des cartes identiques à celles d’époque. Le seul bémol que j’apporterai est que sur certaines cartes, l’impression est un peu plus sombre que sur les versions d’origine. Cela se voit surtout sur les cartes mettant en scène des personnages humains, qui voient leur peau tendre légèrement vers le grisâtre. Ça dépend des cartes, certaines présentent un aspect identique, d’autres sont mieux contrastées qu’à l’époque.

Bandai 2008

C’est une box de très grande qualité, c’est un très grand plaisir de l’avoir et j’espère que cette Complete Box en amènera d’autres dans ma collection… très bientôt ?

Crabby sign

Quelques images supplémentaires :

Partagez :

2 thoughts on “SD Gundam World Carddass Complete Box vol. 2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *