Partagez :

Salut tout le monde !

Aujourd’hui je vais vous présenter un objet en lien avec une licence qui n’a encore jamais eu l’honneur d’avoir un article sur ce blog : Rockman. Et plus précisément, c’est de Rockman X que nous allons parler.

Bandai a profité de l’année 2018 pour faire d’une pierre deux coups et fêter deux anniversaires par le biais d’une box de Carddass sortie fin novembre 2018. Le premier marque les 25 ans du personnage de Capcom qui a vu le jour en décembre 1993 avec la sortie du jeu Rockman X sur Super Famicom au Japon. Le deuxième, plus connu de notre communauté et qui a déjà fait l’objet de plusieurs articles sur le blog concerne les 30 ans des Carddass.

Premier constat qui ne peut que nous ravir : Bandai n’a pas oublié Rockman dans sa liste des licences à saluer dans le cadre des 30 ans de ses Carddass et on le retrouve donc dans la short list des invités aux côtés de Dragon Ball, SD Gundam, Sailor Moon et Yū Yū Hakusho ! Et à vrai dire, cela n’a rien de surprenant quand on regarde le palmarès de la licence et le succès qu’elle a rencontré entre 1993 et 1996.

Deuxième constat que l’on fait en voyant le contenu : le format proposé n’a rien à voir avec les autres box 30th anniversary. Ici, la présentation est différente : pas de sachets de cartes implantés dans un pauvre carton sur lequel est juste imprimé le logo Carddass. Non, ici nous avons le droit à un classeur en plastique souple, un peu transparent que je trouve de très bonne facture, d’un petit livret dit special book contenant quelques pages de manga de notre héros, d’un papier faisant office de sorte de certificat et surtout le sachet contenant les cartes.

Les cartes justement, commençons par là ! La première (très) bonne surprise à mettre au crédit de cette box est qu’il n’y a aucune réédition de cartes issues des séries d’origine, que de l’inédit ! Et on ne va pas se plaindre. J’entends encore d’ici les fans de Dragon Ball crier leur désespoir de n’avoir eu QUE des rééditions (de mauvaise qualité qui plus est) dans leurs coffrets et ZÉRO inédite. Alors en contrepartie on a un peu moins de cartes que dans les autres box mais c’est tout de même pas moins de 24 cartes que nous avons là et une fois encore toutes inédites, toutes prismes et d’une qualité digne des prismes d’antan (meilleure que la gamme fukkoku et compagnie que je trouve trop souple, trop fine, bref : mauvaise). Et en fait, n’avoir que de l’inédit dans ce coffret est plutôt logique car les Carddass Rockman X ont déjà eu le droit à leurs rééditions début 2018 dans le cadre de la Selection Box et cela aurait été étonnant de revoir aussi vite une réédition des mêmes cartes. La Selection Box c’est quoi me demandez-vous ? Je vous en parlerai dans un prochain article !

La (relative) mauvaise nouvelle est que, comme les autres cartes issues de box Carddass 30th, il n’y a pas au dos l’année d’édition des cartes. Cela peut paraître anecdotique mais je trouve ça dommage de rompre avec une tradition vieille de trente ans (aucune carte éditée par Bandai n’a jamais présenté la mention « made in Japan » sans l’année avant ces cartes « d’anniversaire ») à un moment commémoratif.

Le classeur maintenant (nommé clear binder). Il s’agit d’un classeur au format Carddass Station mais en plastique souple et transparent et qui contient donc des feuillets au format vertical de 6 cartes mais qui, contrairement à un Carddass Station, ne permet pas d’ajouter ou retirer les feuillets qui sont soudés au classeur. D’ailleurs c’est bien fait, le classeur contient 4 feuillets permettant donc de ranger 24 cartes ce qui est justement le total de cartes contenues dans la box. Je trouve personnellement ce classeur de bonne qualité et avec un visuel sympa (qui reprend la jaquette de la compilation des jeux Rockman X sortie sur PS4 en 2018 dans le cadre des 25 ans de la saga).

Jetons un œil maintenant au livre (special book) qui accompagne le tout. Sur la couverture de celui-ci sont présentes différentes informations qu’il est difficile d’apprécier à leur juste valeur sans lire le japonais mais ce que l’on remarque tout de même est la présence d’un historique des jeux et des séries de Carddass sortis à l’effigie de Rockman X entre 1993 et 2018. A l’intérieur nous avons exclusivement un manga de quelques pages dessiné par Yoshihiro Iwamoto se passant dans l’univers de Rockman X5. Est-ce une fin alternative ou la vraie fin racontée en manga ? Je ne saurais dire n’ayant moi-même pas joué à ce jeu. Et au dos on trouve le visuel des 24 cartes de la box.

Et c’est fini ? Finalement aucun rapport avec les autres coffrets Carddass sortis pour les 30 ans me direz-vous ! Et bien non, ce n’est pas fini ! On retrouve bien un lien avec les autres coffrets des 30 ans puisque cette box s’accompagne également de deux mini displays compatibles avec la mini vending machine vendue également dans le cadre des 30 ans Carddass. Là encore Bandai ne s’est pas moqué de nous car même si on peut dire que deux c’est peu, il faut noter que nous avons la chance d’avoir deux display totalement inédits. Le premier reprend des visuels de la saga principale de Rockman X et le second reprend quant à lui des visuels de l’univers Rockman X Mega Mission. Et comme on l’a dit plus haut, on aime l’inédit !

Au final, si je dois faire un bilan, je dirais que c’est du très bon. 24 cartes inédites, un classeur pour les ranger de bonne facture et visuellement sympa, deux mini displays inédits et un petit manga sympathique sur notre héros : c’est du tout bon. Alors oui, on peut trouver à redire sur le prix de l’objet, vendu exclusivement sur le site de Bandai à 8 100 yens (à peu près 65 euros) ce qui peut paraître un peu cher pour « juste » 24 cartes et un classeur. Mais comparativement à ce que Bandai nous a proposé sur les autres licences, je trouve qu’on a été très bien servi et je pense qu’on peut remercier la Selection Box d’être déjà passée par là ce qui a obligé Bandai à ne faire que de l’inédit. Pour un fan de Rockman X et de Carddass, c’est un must have selon moi.

Je vous laisse avec ces visuels des 24 cartes de la box et vous donne le lien pour les découvrir d’encore plus près. Je vous dis à bientôt pour de nouvelles revues Carddass.

Partagez :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *