Partagez :

Hey !

Ce soir, je vous présente quelque chose que je suis très très content d’avoir, sachant que j’avais flashé dessus au moment où j’avais vu les premières images : les gaufrettes Dragon Ball Man Choco Z de Lotte.

Bon alors, qu’est-ce que c’est ? En 1977, Lotte, entreprise tentaculaire coréenne, sort la première série des gaufrettes Bikkuriman. Accompagnées dès le début de stickers, les premiers visuels présentent des illustrations aux thèmes proches de ceux des Crados. En 1985, la collection de stickers évolue, avec l’introduction de la série Devil vs Angel. C’est à ce moment que les visuels caractéristiques des seals Bikkuriman, symbolisés par le personnage emblématique de Zeus, font leur apparition. Depuis, des dizaines de séries de stickers sont sorties.

Fin 2018, une collaboration entre Dragon Ball et Bikkuriman voit le jour, avec deux séries de 24 stickers : une centrée sur Dragon Ball Super et une autre sur Dragon Ball Z. Les deux séries reprennent les codes classiques de Bikkuriman : une gaufrette (qui est une sorte de sandwich, avec une couche de chocolat entre deux gaufrettes) et un seal. Les visuels sont, comme dans Devil vs Angel, en SD et dans chacune des deux séries, quatre stickers vont encore plus loin dans la collaboration, avec la représentation d’un Super Saiyan sous la forme d’un dieu grec.

Ce n’est pas la première fois que Bikkuriman collabore avec une autre licence. Il y a par exemple déjà eu des séries Hunter x Hunter, Hokuto no Ken, Captain Tsubasa, Star Wars, One Piece, Saint Seiya et Kingdom.

J’ai réussi à obtenir une box quasi-complète (29 sachets sur 30) de la série Dragon Ball Man Choco Z grâce à mon ami Gokan, qui a fouillé tout le Japon pour me la trouver (apparemment, c’est parti hyper vite, pour le plus grand bonheur des spéculateurs). Ce n’est pas ma première expérience avec ce type de stickers : en 2011, j’avais commandé deux box des Gourmet Seals Toriko, édités par Bandai, qui proposaient un concept assez proche : un bonbon gluant et plat accompagné d’un sticker au même format que les seals Bikkuriman, avec des visuels SD. J’ai d’ailleurs eu dans un lot Yahoo il y a quelques années quelques seals Bikkuriman, dont je suis incapable de déterminer les différentes séries et leurs années de sortie.

Passons à ce qui nous réunit aujourd’hui : les Choco Man Z !

La bête

La box a beau contenir 30 stickers (29 pour ma part), elle est tout de même imposante. Et oui, elle contient également 30 gaufrettes ! Elle est décorée de visuels SD très mignons, et fait la promotion du film Dragon Ball Super: Broly.

Comme la plupart des box qui contiennent des boosters, le dessus peut se plier pour mettre en avant un display qui surplombe les paquets de gaufrettes (et ça rend hyper bien !) :

Le display plié

La série est composée de deux types de boosters : un qui met en scène les Super Saiyans et l’autre qui met Freezer au centre, accompagné de Gokū et Vegeta :

Et une fois qu’on a ouvert, on a quoi ?


Taadaaah ! On a, comme prévu, une gaufrette et un sticker hyper coloré, prisme (ils le sont tous) et troooop mimi !

Je n’ai pas goûté aux gaufrettes, mais elles ont fait fureur auprès des copains ! Pour ce qui est des seals, je suis toujours aussi fan. Ils sont vraiment très beaux. Je suis très content que ça soit la box Z que Gokan m’ait rapportée, n’étant pas fan de Super.

Au niveau de la composition de la série, on a un mélange de Super Saiyans, de Saiyans, d’humains (Krilin chauve et Bulma version Namek), on a Freezer et Shenron, le reste des personnages étant des méchants des films. Ce mélange entre des personnages du manga et des personnages des films me plaît beaucoup. Par contre, étant très à cheval sur les détails, le fait que tous les personnages du manga viennent de la période Boo à part Vegeta SSJ (il porte son armure), Gokū non transformé (il porte la marque de la tortue et sa ceinture est fine avec un nœud), Krilin et Bulma, ça me dérange un peu. Je n’ai jamais aimé l’incohérence dans les représentations des personnages de Dragon Ball. Les quatre derniers seals représentent quant à eux Gokū, Vegeta, Trunks (du futur ???) et Gohan en version SSJ mythologique grecque, et c’est le gros point fort de la série : ces quatre stickers sont magnifiques !

Trois des quatre stickers spéciaux (il me manque encore Gokū)

Dans ma box, sur 29 boosters, j’ai eu 22 stickers sur les 24 de la série et 7 doubles. J’ai réussi facilement à trouver les deux manquants sur Yahoo, ça me fait une série complète, et ça c’est génial !

Vous pouvez admirer les stickers sur DBZ Collection. Pour les seals Captain Tsubasa dont je parle plus haut, ils sont visibles sur Anime Collection.

À bientôt pour un prochain article (j’ai plusieurs box encore non ouvertes ainsi que d’autres idées de sujets).

Partagez :

3 thoughts on “Gaufrettes Dragon Ball Man Choco Z

  1. Tres belle collection. J espere qu’ils en referont par la suite.
    PS: je recherche le 19 si tu l as en double

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *