Partagez :

Salut les amis !

Après avoir découvert ensemble il y a près de deux semaines les seals Dragon Ball Man Choco Z de Lotte, passons maintenant en revue la version Dragon Ball Super !

À peine les stickers DBZ séparés de leurs gaufrettes qu’il m’a fallu avoir les DBS. Voilà chose faite, en peu de temps au final (même si l’attente fut tout de même longue) !

Cette série de stickers, centrée sur le film Dragon Ball Super: Broly, est sortie fin 2018, en même temps que les Dragon Ball Z. Alors, qu’est-ce qu’on a, cette fois ?

Pour ce qui est de la box en elle-même, c’est la même chose que la Z rouge. Le dessus peut se plier pour faire un display (je ne l’ai pas encore fait pour celle-là).


Une fois la box ouverte, on a les trente sachets de gaufrettes, c’est toujours aussi impressionnant. Comme pour Z, on a deux boosters différents :


Un qui met en avant Broly et les deux Super Saiyan God et l’autre avec Gokū et Vegeta en Super Saiyan God Super Saiyan (ou SSJ Blue si vous préférez) et Beerus. Une fois ouvert, on trouve une gaufrette et, surtout, un joli sticker :


Contrairement aux stickers Z, qui sont tous prismes, ici, on n’a pas d’effet prisme. Il y a tout de même quelques effets foil, mais ce qui attire le plus l’attention, c’est le relief de différents éléments graphiques : silhouettes des personnages, noms et effets de puissance. Encore une fois, on a vingt seals « normaux » et quatre spéciaux, présentant les Saiyans en dieux de l’Olympe, façon Bikkuriman. Je ne vais pas faire de commentaire sur les personnages choisis, vu que je n’ai pas encore vu le film. Mais c’est quand même sympa de trouver des personnages rares (et sûrement liés au film) : Raditz, Gokū et Vegeta enfants, Nappa avec des cheveux, le Roi Vegeta et Paragus.

Les quatre seals mythologiques qui finissent la série sont encore une fois les plus beaux de la part :


On peut remarquer une reprise des mêmes dieux pour les deux premiers stickers, avec Gokū qui prend encore la place de Zeus et Vegeta qui reste le dieu dragon (dont je n’ai pas le nom) :


Sinon, la question qui vous taraude et que vous n’osez pas poser : ai-je eu la collection complète avec une box ? Et bien… non ! Et pourtant, j’avais bien anticipé et j’avais pris dix boosters supplémentaires. Sur les trente qui composaient la box, j’en ai eu vingt-et-un différents sur les vingt-quatre de la série. Et sur les dix boosters supplémentaires, je n’ai eu qu’un seal que je n’avais pas. Ce qui fait qu’il m’en manque deux ! Encore une fois. Sauf que la dernière fois, c’était sur vingt-neuf sachets, et là sur quarante… J’irai encore acheter les deux manquants à l’unité.

En tout cas, voilà une bonne chose de faite, j’ai eu la chance d’obtenir une box de chacune des deux séries de seals Bikkuriman x Dragon Ball, alors que c’est en rupture de stock au Japon. Pour les deux manquants, tant pis, ça ne m’enlèvera pas le plaisir de trouver, recevoir et ouvrir cette box. Les stickers sont toujours aussi sympas, les visuels toujours aussi mignons. C’est vraiment des goodies hyper cool, et quand on a les bonnes feuilles pour son classeur Ultra Pro, ça rend hyper bien !

Pour profiter des visuels, ça se passe toujours sur DBZ Collection !

À plus les petits amis !

Partagez :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *