Partagez :

Bandai a produit des milliers de Carddass et continue de le faire encore aujourd’hui, toujours en utilisant des franchises à succès principalement issues de manga et animés, mais aussi de jeux vidéo populaires, voire de films ou de sports. À cette règle figure, à ma connaissance, une exception. Une série de Carddass a été produite non pas par utilisation de franchise mais bien par un produit initialement créé par Bandai eux-mêmes. Il s’agit des Carddass Tamagotchi.

Sorti en novembre 1996 au Japon, le Tamagotchi dont le nom est issu des mots japonais tamago qui signifie œuf et uotchi pour watch (montre), est un petit un animal virtuel dans un jouet électronique dont il faut s’occuper en le nourrissant, le soignant, le nettoyant et en jouant avec afin qu’il vive le plus longtemps possible. Arrivé en mai 1997 dans le reste du monde, y compris chez nous, ce petit animal virtuel est vite devenu une référence incontournable, copié par de nombreux fabricants de jouets et aura été un des plus grands succès dans le monde des jouets à la fin des années 1990 et au début des années 2000.

En 2010, il se sera vendu plus de soixante-seize millions de Tamagotchi toutes versions confondues à travers le monde. Et ce n’est pas fini, de nos jours de nouveaux Tamagotchi continuent de sortir, toujours plus perfectionnés et même connectés. Une boutique au cœur de Tokyo, dans le quartier de Shibuya, leur est même consacrée : le Tamagotchi Department Store.

Photo prise lors de mon séjour au Japon en août 2015

Fort du succès rencontré par son nouveau jouet, Bandai décide de produire des Carddass à son effigie dès 1997. Ce sont au final trois parts de Carddass, six parts de Sealdass et deux parts de Jumbo Carddass qui seront éditées pour ce qui concerne les versions vending machine. Il y aura également de nombreux autres produits dérivés, ainsi que d’autres séries de cartes dans les années 2000.

La carte que je vous présente ici est la n°50 issue de la part 2 des Carddass et possède une particularité. Cette carte a les contours de ses dessins dorés par un effet incrusté sur la carte appelé gold stamp. Il s’agit là d’une autre innovation apparue à la fin de l’ère des Carddass comme celle déjà présentée lors de la carte de la semaine #3 avec l’effet phosphorescent.

Apparus en 1996 avec les parts 28 des Carddass (puis repris sur la part 29 uniquement) et 18 des Super Battle (puis repris sur les parts 19 et 20) de Dragon Ball, ces effets gold stamp se retrouvaient à l’origine sous forme d’écritures sur les cartes de façon dorée pour Dragon Ball. On retrouve également le même effet, mais de façon argentée, sur les Carddass Final Fantasy VII part 1 éditées en 1997. Nous le retrouvons également sur le logo de certaines Jumbo Sailor Moon. À ma connaissance, aucune autre série ne bénéficie de cet effet (mais je ne serais pas étonné d’apprendre qu’on le retrouve par ailleurs) hormis les Tamagotchi donc, dont seule la part 2 en profite avec trois cartes aux motifs (et non pas écritures cette fois) argentés et trois cartes aux motifs dorés. Ces six cartes représentent bien un niveau de rareté à part étant bien distinguées sur le display au même titre que les six prismes de la série.

J’espère vous avoir donné envie de remettre des piles dans votre vieux Tamagotchi et d’essayer de battre votre record de longévité de votre petit animal virtuel. À bientôt pour une nouvelle carte de la semaine !

Partagez :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *