Partagez :

Salut tout le monde !

Je vous présente aujourd’hui une nouvelle catégorie avec les comptes rendus de colis ! Parce que c’est bien de filmer nos unboxings, mais cela manque un peu recul, non ? Désormais, pour certains colis, j’écrirai un article pour présenter plus en détail le contenu. On commence par la vidéo de l’unboxing, afin d’avoir du contexte :

C’est une réception que j’ai adorée, tout le contenu est vachement cool. De plus, vu la situation actuelle, c’est quand même exceptionnel de pouvoir encore avoir de nouvelles cartes. Du coup, au niveau du contenu, quelles sont les différentes cartes et collections présentes ?

On commence par trois prismes Carddass Sakigake Otokojuku!!. Sur les trois, il y en a une que j’ai déjà, mais les deux autres me complètent le prisme set de la part 1. Il ne me reste donc plus que le regular set de la part 1 à trouver et j’aurai le full set ! C’est une petite fierté, parce que ces cartes, inconnues en France, ne sont pas faciles à trouver au Japon et coûtent tout de même assez cher. Comme quoi, si on ne se presse pas, tout finit par arriver.

Ces trois Super Battle Yū Yū Hakusho, issues de la part 2 et de la part 5, me rapprochent de la fin de cette collection, que j’ai tout de même commencée en 2010. Il ne me reste désormais plus que deux hidden prismes complètes, une double prisme complète, six dessous de hidden et double prismes et cinq regulars pour arriver au bout. C’est pas mal, sachant que j’ai décidé l’été dernier d’essayer de finir les Super Battle et les Carddass de cette licence. À un rythme très lent parce que j’ai d’autres priorités, mais c’est toujours agréable d’avancer !

Vingt-trois regulars Carddass Godzilla sur trente-six. Cela fait bientôt cinq ans que je collectionne les cartes Godzilla. Pour ce qui est des Carddass, j’avais assez rapidement complété le prisme set et j’avais même obtenu le display. Par contre, pour ce qui est des regulars, je n’en voyais aucune sur Yahoo Auctions. Je tombais à chaque fois sur les prismes, jamais sur les regulars. J’ai donc changé récemment ma recherche et j’ai enfin pu trouver ces cartes. Grâce à deux lots achetés séparément, j’ai pu obtenir ces vingt-trois cartes. Il ne m’en manque plus que treize, et j’ai grand espoir de les trouver. Et surtout, la quête de les trouver une par une me fait saliver !

Quelques PP Card Godzilla vs Mothra. C’est une part de PP Card Godzilla que j’apprécie particulièrement, surtout grâce à la maquette classique avec la bande fléchée. De plus, c’est l’une des rares séries de PP Card Godzilla à être numérotées, on ne peut qu’apprécier ! Je suis très loin des quarante-deux cartes qui composent le full set, avec seulement quatre prismes et huit regulars. Mais encore une fois, avoir tout d’un coup serait très triste et retirerait de la collection la quête qui participe à son charme !

On continue avec un petit lot random de trois cartes Godzilla. Une Morinaga, une carte Meiji et une PP Card d’Amada. La Morinaga, je l’avais déjà et la Meiji ne m’intéresse pas tant que cela, vu que je ne suis pas amateur des cartes sans maquette. J’ai acheté ce lot pour la PP Card, qui vient compléter une part où j’ai désormais le prisme set (six sur six) et treize regulars. Encore une fois, on avance petit à petit, mais on avance.

Ah, ces PP Card Godzilla. J’adore la maquette ! J’avais fait l’honneur à cette part en prenant l’une des prismes pour la deuxième carte de la semaine. J’adore la maquette de ces cartes, avec les deux bandes blanches latérales et le nom du personnage en gros et coloré bien flashy. Cette part, dont je n’avais que deux prismes, est donc complétée des vingt-six regulars présentes dans cette réception. Plus que quatorze cartes !

On passe à une autre de mes séries chouchou, les Calbee, avec ici la série de 1992~1993. Sur ce lot de vingt-six cartes, il y avait sept cartes que je ne possédais pas, dont la numéro 8, pour laquelle j’ai acheté ce lot, ce qui fait que désormais, j’ai les dix premières cartes de la part à la suite. Et pour ceux qui me suivent, vous savez que c’est une collection très difficile à compléter, déjà parce que rien que cette part fait trois-cent-quatre-vingt-quatorze cartes, mais aussi parce que les vendeurs japonais ont parfois tendance à se faire plaisir sur les prix et qu’ils précisent rarement les numéros des cartes. Ce lot a un taux de nouvelles cartes de 27%, ce qui n’est pas rien !

Et on continue avec les 1994. Cette fois-ci, la carte qui m’a fait choisir ce lot, c’est la numéro 1. J’ai beaucoup moins de cartes en 1994 qu’en 1992~1993, ce qui fait que j’ai un trou entre la carte numéro 1 et la carte numéro 4. Mon prochain objectif est donc de trouver les cartes 2 et 3. Ce lot, composé de quarante-trois cartes, m’en a apporté dix-huit nouvelles, soit 42%, c’est énorme ! La part fait deux-cent-soixante-seize cartes, et j’en suis encore très loin ! Mais cette quête me stimule fortement. Quand j’aurai complété cette collection, je serai très fier !

Ah, voilà une partie de la réception qui va faire plaisir à mon ami André ! Trois prismes Hero Collection Sailor Moon part 1. Ce sont mes premières prismes de cette part. Ce n’est pas une collection de cartes Sailor Moon que je cherche à avoir en priorité. Ces deux dernières années, je me suis concentré sur les Carddass Graffiti. Et vu le nombre de cartes de cette collection d’Amada, je ne risque pas de la faire devenir prioritaire. Mais si j’accumule des cartes par-ci, par-là, peut-être qu’un jour j’aurai une base suffisante pour me lancer dans cette grande aventure !

Ma toute première carte Ranma ½. Comme je n’avais jamais eu l’occasion d’en avoir, je me suis dit que cela pourrait être sympa d’en avoir une première. J’ai choisi celle-là pour son visuel atypique qui représente le principal du lycée. J’aime beaucoup les couleurs !

On continue avec une regular Miracle PP Card Dragon Ball Z d’Amada. C’est une collection dont j’ai très peu de cartes, mais dès que j’en vois une, je saute dessus. On ne le voit pas sur la photo, mais elle est plus petite qu’une carte classique. J’adore la maquette et la plupart des visuels sont inédits en carte. Encore une série de cartes qui occupe ma boîte de cartes en cours de traitement, et j’adore cela !

On arrive au lourd. Trente cartes (sur les trente-quatre que fait la série) et la carte titre de la deuxième part des cartes à découper Carddass Jump Super Heroes de 1990. Il me manque les deux Dragon Ball (numéros 1 et 2), ainsi que la 17 et la 29 (mangas inconnus). Je les ai eues à un prix défiant concurrence, je suis super content ! Ce sont des cartes que je n’ai jamais cherché à avoir, pour deux raisons principales : elles sont rares et chères et comme elles sont à découper, la plupart du temps je les vois mal coupées. Mais là, vu le prix, je n’ai pas hésité une seconde ! La maquette, qui est une maquette classique Carddass, est vraiment super chouette et correspond à mes critères de maquette. La bande fléchée avec ses couleurs pastels est vraiment sympa. Le fond en brique est trop cool. Et les cartouches avec teste blanc sur fond bleu roi pètent totalement ! Vraiment de très belles cartes. Mention spéciale à celles de Jōtarō (Jojo’s Bizarre Adventure) et de Ai (Video Girl Ai) qui sont très très belles.

Avant de finir, on passe à deux displays Carddass Graffiti Sailor Moon. Ce sont ceux des parts 6 et 7. Pour les cinq premières parts, j’ai les displays rectangulaires. Mais ceux au format classique pour ces deux parts, je n’ai jamais réussi à les trouver. Je sais qu’ils existent, mais je ne les ai jamais vus en vente. J’ai donc dû me rabattre en attendant sur les displays de la deuxième version des vending machines, même s’ils ne rentrent pas dans les feuillets Jumbo des Carddass Station. Mais au moins, j’ai un display pour chaque part !

Et voilà. On finit avec du lourd. Du très lourd. Le Carddass Station prisme SD Gundam, sorti en 1992. Il n’est pas censé être spécialement plus rare qu’un autre Carddass Station SD Gundam, mais à l’époque de sa sortie, il était vendu plus cher que les autres (1 690 JPY au lieu de 1 200 JPY) et contenait également deux feuillets de plus (sept au lieu de cinq habituellement). Les rares fois où je l’ai vu en vente, c’était à des prix assez élevés. Là, je l’ai trouvé à un très bon prix, alors j’ai sauté sur l’occasion ! Et, surprise du chef, il est rempli de quinze feuillets verticaux, quatorze horizontaux, tous plutôt en bon état, certains en très bon état et quatre rallonges. Une très bonne affaire, qui me permet de récupérer quelques feuillets verticaux pour enfin mettre une partie de mes Carddass Yū Yū Hakusho en Carddass Station (quatre parts sur sept).

Voilà pour cet article récapitulatif de réception. C’était un exercice que j’ai trouvé très intéressant et agréable, cela permet de conserver des souvenirs plus précis d’un colis qu’une simple vidéo et surtout cela permet d’avoir plus de contexte et d’avoir plus de recul que dans une vidéo, pendant laquelle on est trop dans l’instant présent et où n’a pas forcément en tête l’état actuel de nos différentes collections.

À plus pour un autre article !

Partagez :

One thought on “Compte rendu de colis #1

  1. Très belle réception mutli-licences comme on les aime ! Joli ! Et très bonne idée de mettre ça sous forme d’article ensuite. J’espère que la quête des Godzilla va vite continuer, elles sont trop cool.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *