Partagez :

Bonjour à tous !

Pour la première carte de la semaine que je vous présente, j’ai choisi une carte qui a une particularité que je n’ai jamais retrouvée sur d’autres cartes (peut-être par manque de connaissance et si c’est le cas, n’hésitez pas à me le faire remarquer) et que je vais vous détailler. La carte tout d’abord, la voici :

Il s’agit d’une Carddass de la série GeGeGe no Kitarō (Kitaro le Repoussant en version française), série assez peu connue par chez nous et tirée d’un manga édité dans le Weekly Shonen Magazine entre 1959 et 1969. A priori il s’agit d’une Carddass totalement banale, n°42 et donc dernière de la part 1 dont elle est tirée avec une maquette classique et un dos qui l’est tout autant que je vous montre ici :

Mais qu’a-t-elle de si particulier, me demanderez-vous ? Et bien, cette carte a été éditée en 1996, période de déclin des Carddass et synonyme de période d’innovations chez le fabriquant de cartes japonais. Parmi ces innovations (dont nous aurons l’occasion de découvrir d’autres spécimens dans les futures cartes de la semaine) on trouve des motifs phosphorescents qui équipent certaines regulars de la série, comme cette carte par exemple. Presque invisible au premier abord, cette carte est bien pourvue d’une partie recouverte d’une couche phosphorescente qui, une fois exposée pendant quelques instants à la lumière, peut rester lumineuse dans le noir. Je vous montre ce que cela donne dans le noir total :

Plutôt bluffant, non ? Bon OK, on n’a pas pour habitude de regarder nos cartes dans le noir ni de les laisser suffisamment à la lumière pour qu’elles se chargent, étant le plus souvent rangées en classeur. Mais bon, cela a le mérite d’être original et, je crois, inédit. Notons tout de même que toutes les cartes de cette série ne sont pas pourvues de cet effet mais quelques-unes en plus des six prismes habituelles et elles restent considérées comme des regulars normales (en termes de distribution). Parfois le motif phosphorescent est beaucoup plus petit, comme sur cette carte n°32 de la même série :

Je vous laisse sur cet effet lumineux et espère vous avoir fait découvrir un nouvel aspect des Carddass. À bientôt !

Partagez :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *