Partagez :

Avez-vous déjà eu l’impression de voir un fantôme Carddass ? Une chose que certains indices vous amènent à penser qu’elle existe mais que vous n’avez jamais même entraperçu ? Quelque chose qui existe manifestement mais que, malgré vos recherches, vous ne trouvez pas ? Et bien c’est ce qu’il m’est arrivé pendant plus de deux ans, entre le moment où j’ai commencé à m’intéresser aux Carddass Tamagotchi et jusqu’à récemment. Je vais vous conter ce mythe incroyable.

Nous sommes donc courant 2017, je commence à réaliser qu’on peut acheter plein de trucs cool sur Yahoo Auctions grâce aux intermédiaires (le genre de piège dans lequel il est très dangereux de tomber) et intéressé par la licence Tamagotchi, je commence à faire des recherches et des achats sur le sujet. Voyant que cela ne vaut pas plus d’une poignée de yens, je n’hésite pas à acheter divers lots de Carddass et très vite j’élargis mes recherches aux Sealdass (la version autocollante des Carddass). En effet, je me dis que c’est cool les Sealdass Tamagotchi, ils les ont traduits en français, alors pourquoi pas avoir la VO ? En recherchant un peu, je découvre très vite que même si en France nous avons eu la chance d’avoir l’équivalent de la part 1 traduite (vendue par trois dans des boosters et accompagnée d’une Carddass, elle aussi traduite en français), il n’existe pas moins de trois parts en japonais. Les prix sur Yahoo étant tout aussi dérisoires que celui des Carddass, je n’hésite pas à investir. Il faut noter qu’il était (et est sûrement toujours) très facile de trouver des sets complets ainsi que de nombreux lots de cartes en vrac et même des annonces proposant les displays de ces Sealdass, des part 1 à 3, sans problème.

Mais les choses n’allaient pas en rester là. Lors de mes recherches Yahoo pour compléter mes séries, je tombe un jour sur un display que je n’avais jamais vu. Je pense tout de suite à un display des Carddass, celui de la part 3 que je n’avais alors encore jamais vu. Mais en y regardant de plus près, j’ai bien compris qu’il s’agissait bien de Sealdass et qu’il y était fait mention d’une part 4. Stupéfait, je me fais alors la remarque « la part 4 existe ??! ». Avec cette information en tête, je n’allais pas en rester là et je décide donc de me mettre en quête de cette part 4.

Mais j’allais vite déchanter. Des mois de recherches plus tard (alors pas intensives non plus, je n’y passais pas mes journées, mais quand même avec un rythme assez régulier) à fouiller Yahoo Auctions avec tous les mots clés possibles, je n’ai toujours pas vu l’ombre d’une annonce qui proposait cette fameuse part 4. Ni en set, ni à l’unité, ni en vrac mélangées avec d’autres cartes éventuellement et pourtant, je prête attention. Cela a duré jusqu’au 25 octobre 2019, jour de la révélation. En ce lundi d’automne, je scrute eBay avec nulle intention de chercher ces fameuses légendaires Sealdass part 4, mais plutôt à la recherche de Carddass Tamagotchi françaises (une autre quête extraordinaire). La recherche ayant été vaine de suite, eBay me propose les résultats de la recherche auprès des vendeurs internationaux. Et là, que vois-je chez un vendeur situé aux US ? Cette photo qui m’a tout de suite interpellé :

Part 4. Avec le logo Tamagotchi (ou Tamagotch comme les japonais l’écrivent en romaji). Sachant qu’il n’y a pas de part 4 en Carddass, j’ai tout de suite pris espoir en espérant qu’il ne s’agisse pas d’une obscure part new gen, auxquelles je ne connais rien, mais en white box ? Peu probable. Et en y regardant de plus près je vois le logo Sealdass. Je me pince pour m’assurer que je ne rêve pas et je vois dans les autres photos de l’annonce des Sealdass Tamagotchi que je n’avais en effet jamais vues. Ça y est, le Graal était là, devant moi. En achat immédiat et à prix très raisonnable (bon OK, avec des frais de port qui ne l’étaient, eux, pas du tout), je n’ai pas tardé à cliquer sur le bouton « Achat immédiat » ! En plus, cerise sur le gâteau, le vendeur me contacte pour m’informer que la box qu’il va m’envoyer n’est pas celle des photos mais sera une neuve, jamais ouverte. Je n’en demandais pas tant. Il n’y avait plus qu’à attendre.

Il semblait donc que ces Sealdass part 4 existaient pour de bon. Mais en attendant que mon colis ne traverse l’Atlantique, un nouveau mystère concernant cette part s’était présenté à moi. Vous n’avez surement pas fait attention mais une information contradictoire est présente sur les deux dernières photos que je vous ai montrées. Vous voulez chercher ? Un indice : il n’y a pas beaucoup d’informations sur la white box donc cherchez celles que l’on peut croiser avec le display. Vous ne trouvez pas ? Allez, je vous donne la réponse en images :

Et oui, comme vous le voyez, le nombre de cartes contenues dans la collection diffère selon la source : dix-huit cartes selon le display contre trente-six selon la white box. Dix-huit cartes, cela n’aurait rien d’étonnant, les parts 1 et 2 en comptaient déjà dix-huit et il s’agit d’un format standard des Sealdass (les autres séries Tamagotchi Pastel tout comme les Pocket Monster Stitch Touch comptent également dix-huit cartes). La part 3, quant à elle, compte vingt-quatre cartes, alors trente-six pourquoi pas, mais ce serait surprenant. Toujours est-il que je me retrouve face à un nouveau mystère entourant cette part 4. Mais au moins, je devais être fixé rapidement.

Et finalement, début novembre 2019, après plus de deux ans d’interrogations et d’espoirs, je reçois mon colis en provenance de Washington DC et constate de mes propres yeux, après avoir ouvert cette white box qui correspond bien à celle de l’annonce, que oui : les Sealdass Tamagotchi part 4 existent ! Et ce, non sans une certaine satisfaction, celle de la quête accomplie. Il me restait juste à répondre à la question en suspens. J’ouvre le premier set (oui, ces Sealdass étaient vendues en format Carddass 100, c’est-à-dire en format de sets de 3 cartes délivrées en même temps par la vending machine) et tombe sur les numéros 6, 16 et 17. Les deux théories étaient encore possibles. Mais dès le deuxième set la réponse a été donnée car je tombais sur la carte numéro 24, mettant définitivement un terme à la théorie du set de dix-huit cartes. Et après l’ouverture de plusieurs sets, je réussissais à réunir les trente-six différentes cartes du set que je ne peux pas m’empêcher de vous présenter (et que vous retrouverez de façon plus détaillée sur Anime Collection) :

C’est pour ce genre d’histoires que l’on aime collectionner les Carddass et pour la satisfaction que cela apporte de mener à bien une quête qui nous aura tenu en haleine plusieurs années. Après, au moment où je vous écris ces lignes, je ne suis toujours pas capable de vous dire pourquoi on trouve ces Sealdass part 4 aux Etats-Unis et pas au Japon… encore un mystère Carddass !

Partagez :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *