Partagez :

Yo !

Continuons dans les packs de rééditions pour le 30ème anniversaire des Carddass avec les SD Gundam Gaiden Super Battle version. Les Gaiden Super Battle, également appelées Battle of Knights, sont la suite des Super Battle SD Gundam. Alors oui, je commence par le troisième set SD Gundam, je récupérerai les deux premiers dans quinze jours !

À quoi avons-nous droit cette fois-ci?

Le carton

Comme pour les Sailor Moon, le carton d’emballage est très simpliste. Ces cartes n’ont pas droit à un joli coffret. Non, il faut qu’elles soient dans un carton tout ce qu’il y a de plus basique.

Le feuillet de présentation et les planches de stickers

Une fois qu’on l’ouvre, on voit en premier un feuillet qui présente le contenu. Ce feuillet présente un code barre, mais je ne comprends pas à quoi il sert, à moins que le pack puisse être vendu sans le carton, mais il n’y a plus rien pour tout regrouper, je ne capte pas. Pour ce qui est des planches de stickers, elles sont très sympas. Les illustrations de chevaliers Gundam sont très jolies et surtout j’adore les symboles des factions. Je ne vais pas les utiliser, mais je pourrai un jour les scanner si j’en ai besoin.

Les cartes et les displays

Les cartes sont au nombre de trente-deux et il y a cinq displays. Pour Sailor Moon, on était à vingt-quatre rééditions et huit cartes inédites, ainsi que deux rééditions de displays et trois nouveaux. Là, on est à trente rééditions, deux inédites, trois rééditions de displays et deux nouveaux. On garde le même total, mais je préfère quand même les huit inédites Sailor Moon. À noter que les deux cartes inédites ont le même numéro, « 30th », telles de vulgaires fancartes qui ont toutes le numéro « 1 » ou le numéro « SP ». Pour ce qui est des displays, je m’en fiche un peu. Petite différence pour les displays, les Sailor Moon étaient en papier cartonné blanc assez fin, ceux de ce pack sont en carton gris un peu plus épais.

Au niveau des cartes, on retrouve quelques différences avec les cartes d’origine. Déjà, Bandai a ajouté au bas de chaque dos des petits encarts blancs qui font qu’une fois toutes les cartes mises en pile, dans l’ordre de la numérotation, on obtient un message caché :

Alors ça, j’adore ! C’est le genre de petits trucs geek qui font plaisir aux amateurs de détails et d’anecdotes. Par contre, aucune idée de pourquoi « 30th » a son sens inversé horizontalement.

Sur le dos, il y a le logo « 30th Carddass » qui vient s’ajouter. Encore une fois, l’année n’est pas précisée, comme si « 30th » suffisait et que les archéologues de la Carddass dans quarante ans allaient s’amuser à faire des calculs mentaux pour déterminer l’année de sortie des cartes. Autre différence, comme toutes les prismes de la série originale sont des reverse prismes, il y a un petit symbole de décollage sur le coin haut gauche des dos. Là, comme elles ne sont pas décollables, ce symbole disparaît, remplacé soit par le symbole de la faction des personnages présentés, soit par rien. Et petite différence supplémentaire : certains dos ont leur texte qui diffère ! En effet, les deux visuels d’une reverse prisme de base ne peuvent avoir qu’un dos, décollable. Les versos, dans cette série, présentent le visuel du recto, et donc du visuel de base, pas de celui qu’on découvre après le décollage. Là, ce qu’a fait Bandai, c’est que lorsqu’ils ont pris le visuel du verso décollé pour la carte rééditée, ils ont mis sur le dos un texte qui le concerne.

Au final, ce pack anniversaire est à mon goût beaucoup moins intéressant que le Sailor Moon. Déjà, il y a quatre fois moins de cartes spéciales. En plus, les Battle of Knights ne sont pas la série de Carddass SD Gundam que je préfère. J’ai toujours trouvé les visuels trop chargés, trop denses, trop colorés. Je préfère la simplicité naïve des Carddass World ou des Carddass Gaiden.

Dans l’article sur les Sailor Moon Graffiti 30th, je disais que j’hésitais à prendre ce pack. Finalement je l’ai pris, et quel est le verdict ? Vous êtes fan de SD Gundam et vous avez déjà les cartes originales ou vous comptez les acheter ? Ne prenez pas ce pack. Vous n’êtes pas fan de SD Gundam ? Ne le prenez pas non plus. Au moins, avec Sailor Moon, j’avais huit très belles cartes inédites à mettre dans mon Carddass Station. Là, les deux cartes spéciales, je ne sais pas quoi en faire. Pour moi les visuels ne diffèrent en rien des autres visuels de la série. C’est un bon point, ça veut dire que Bandai est capable de refaire des visuels SD Gundam proches de ceux d’époque plus de vingt ans après. Mais c’est aussi un mauvais point, parce qu’au final, elles n’ont pas grand chose de spécial à part leur nouveauté.

On se dit à bientôt pour, normalement, d’autres articles sur ces packs anniversaires. See ya !

Partagez :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *