Partagez :

Avant-propos : pour cet article, on m’a proposé plusieurs titres : « Hondan, les collectionneurs de la honte »« Les Hondan sont mortes, vivent les Carddass »« Les drames du téléphone arabe au Japon » ou encore « Hondan : le nouveau scandale de Google Traduction ». J’ai préféré partir vers le plus simple « Les Hondan n’existent pas » qui, à mon sens, reflète parfaitement l’idée que je veux véhiculer avec ce pamphlet.

Hondan (本弾). Jamais un mot n’a autant fait polémique dans l’univers des Carddass que celui-là. Un mot utilisé à tort et à travers par des personnes qui n’en connaissent pas le sens et qui l’ont adopté comme étant le nom d’une collection de cartes Dragon Ball. Alors que non.

Je vais être clair d’entrée : le terme « hondan » ne fait partie d’aucun nom de série de cartes. Aucune collection ne s’appelle « quelque chose hondan » ou « hondan » tout court. Non, ça n’existe pas.

Donc oui, les cartes appelées « Carddass Hondan », voire même uniquement « Hondan » (🤮) ne s’appellent pas plus comme ça que « BP/DP ». Elles s’appellent Carddass. Et c’est tout.

Et oui, bien sûr, c’est embêtant, cette série de cartes s’appelle comme la marque de cartes de Bandai. D’où l’utilisation du terme « hondan ». Qui a perdu son sens originel pour être utilisé comme un vrai nom de collection par de nombreux collectionneurs et vendeurs français.

Parce que ça veut dire quoi, « hondan », au fait ? Et bien, ça veut dire tout simplement « série principale ».

Historique :

En novembre 1988, Bandai sort les Carddass Dragon Ball. L’année 1991 est un tremblement de terre dans le Carddass World : deux nouvelles séries sortent, les Carddass Visual Adventure en juin et les Carddass Super Battle en novembre. Le terme « Carddass » devient alors polysémique : il se met à désigner à la fois la série de cartes Carddass (l’une des trois collections de cartes Dragon Ball de Bandai de l’époque avec les Carddass Visual Adventure et les Carddass Super Battle) et l’ensemble des cartes Dragon Ball estampillées Carddass (soit les Carddass, les Carddass Visual Adventure et les Carddass Super Battle). Ce qui veut dire que les Carddass sont des Carddass et des Carddass, alors que les Carddass Super Battle sont des Carddass mais pas des Carddass. C’est clair ? (J’ai l’impression de parler Schtroumpf.)

À partir du moment où les séries de cartes Dragon Ball de Bandai ont commencé à se multiplier, les japonais ont commencé à utiliser différentes expressions pour différencier la série de cartes de la marque de Bandai, dont l’expression « la série principale de Carddass », qui se dit en japonais « カードダスの本弾 » (kadodasu no hondan). Cependant, c’est une expression du langage courant et non pas un véritable nom de série de cartes à collectionner Dragon Ball. L’expression française que l’on pourrait utiliser pour être fidèle au sens japonais serait « la série principale des Carddass ».

Les preuves

Voici plusieurs preuves qui démontrent que « hondan » n’a jamais fait partie du nom d’une série de cartes à collectionner de Bandai :

1/ Bandai n’utilise que des mots anglais (ou à consonnance anglaise) pour ses noms de collections :

  • Carddass
  • Visual Adventure
  • Super Battle
  • Super Barcode Wars
  • Characters Collection
  • Carddass Half
  • Jumbo Carddass
  • The Complete Collection of DRAGONBALL in CARDDASS. Il s’agit du véritable nom de la série qu’on appelle communément « Carddass Tokubetsudan » (カードダス特別弾). « Tokubetsudan » voulant simplement dire « part spéciale » ou « série spéciale », utiliser l’expression « Carddass Tokubetsudan », c’est comme dire « Carddass part 17 » ou « Carddass part 22 », c’est juste indiquer de quelle part de Carddass on parle. « Tokubetsudan » n’est donc pas le nom officiel de cette série, qui est le nom à rallonge « The Complete Collection of DRAGONBALL in CARDDASS ». On remarquera le « dan », présent dans « hondan » et « tokubetsudan ».
  • Card Game
  • Data Carddass
  • Super Card Game
  • Miracle Battle Carddass
  • Dragon Ball Heroes

Il y a bien sûr une exception, sinon ça ne serait pas drôle :

  • Les Deru Deru Carddass-kun (でるでるかどだすくん) , Carddass pour les plus jeunes. Tous les textes sont écrits en hiragana, syllabaire japonais pour les enfants. Comme le public visé est très jeune, Bandai n’utilise pas de mots compliqués comme les mots anglais utilisés habituellement dans les noms de collections.

2/ On ne trouvera jamais le terme « 本弾 » sur un objet Carddass (à part à deux endroits, j’en parle plus bas) :

Cherchez, vous ne trouverez pas ce mot sur les white boxes.

Alors qu’on trouve bien « スーパーバトル » (Super Battle) sur les white boxes de cette collection :

Et c’est pareil sur les displays :

Il n’y a pas « 本弾 » sur les displays Carddass, alors que sur les displays Super Battle, il y a bien « スーパーバトル ».

3/ Bandai vient de rééditer des prismes Carddass et Super Battle, qu’ont-ils bien pu écrire sur les packagings ?


Sur la prisme Carddass, on peut lire en japonais « Carddass version » et sur la Super Battle, « Super Battle version ». « Hondan » n’apparaît nulle part.

Et c’est pareil pour les deux plaquettes promotionnelles : on n’y voit jamais « 本弾 ».

Au Japon, il n’y a que deux endroits où on peut trouver le terme « hondan » utilisé sur un produit officiel :

Au dos des cartes de la part spéciale (vous voyez, la série qui s’appelle The Complete Collection of DRAGONBALL in CARDDASS, et qu’on a toujours appelée Tokubetsudan), l’une des deux numérotations totales présente les deux caractères « 本弾 » avant le numéro. C’est tout simplement pour indiquer que cette numérotation totale de cette part spéciale, part qui est à la fois la suite des Carddass et des Super Battle, continue celle de la série principale, des Carddass donc. Et l’autre numérotation continue celle des Super Battle.

Ensuite, dans les daizenshū Perfect Files, parfois, pour distinguer la série Carddass de la marque Carddass, le terme « hondan » est utilisé. Mais non pas en tant que nom de collection, mais juste pour préciser qu’on parle de la série principale des Carddass.

La filière française

Quand est-ce que le terme « hondan » est arrivé en France ?

La première apparition attestée de ce mot se fait en 1999, dans Le Grand dictionnaire de Dragon Ball. À la fin du livre, sur la timeline de sortie des mangas et goodies Dragon Ball, les Carddass sont évidemment présentes :

On peut y lire « Novembre : arrivée fracassante des cardass avec la ″hondan series 1″. Ces cartes de jeu deviendront très populaires par la suite ». Après la faute à « Carddass », ce que l’on remarque, c’est qu’ils ne disent pas « Carddass Hondan », mais « Carddass hondan series 1 ». Ce que l’on peut comprendre ici, c’est que le nom de la série n’est pas « Carddass Hondan », mais qu’ils parlent de la hondan series 1 des Carddass. Il faut avoir à l’esprit que ce livre est la traduction d’un daizenshuu Dragon Ball, et que le texte japonais voulait dire « en novembre 1988 est sortie la première part de la série principale des Carddass ».

Il faut remonter ensuite à novembre 2008 pour voir réapparaître ce terme en France. Mais ici, son utilisation ne vient pas du Grand Dictionnaire de Dragon Ball, mais des daizenshū Perfect Files, dont le contenu a été analysé par un éminent collectionneur français. Sur son blog, source d’informations et d’analyses phare de la Carddassphère francophone, apparaît l’expression « Hondan series », utilisée dans cette phrase : « Dans mon précédent article sur le V-Jump, je vous parlais de cartes promotionnelles. Peu représentées avec les Carddass d’époque (Hondan Series & Super Battle), c’est suite au développement des cartes à jouer et à collectionner (les « nouvelles » Carddass, éditées au début du 21ème siècle) que ces cartes spéciales « Promos » furent véritablement popularisées au Japon.  ». Il n’est pas question de « Carddass Hondan », mais, encore une fois, de la Hondan Series des Carddass.

L’utilisation habile et surtout en connaissance de cause du terme « hondan », dans son sens le plus pur de « série principale » a vite été adoptée par d’autres collectionneurs français qui, eux, n’en connaissaient pas le sens. Cette mauvaise utilisation s’est propagée, jusqu’à faire partie du nom utilisé officiellement pour cette série de cartes en arrivant sur DBZ Collection, la bible des cartes Dragon Ball.

Cependant, suite à l’utilisation malvenue de ce terme, vous comprendrez que la série a été renommée « Carddass » sur le site. Et vous comprendrez également que si l’expression « Carddass Hondan » peut être tolérée dans une utilisation réfléchie et dans une volonté de distinction de la marque Carddass, l’utilisation du mot « Hondan » seul pour désigner la série est totalement inepte.

Cet article a été écrit suite à de nombreux débats qui ont eu lieu dans la Carddassphère francophone, et suite à de nombreuses discussions avec le Carddass Social Crew, il nous a semblé nécessaire que tous les arguments, toutes les preuves et toutes les raisons de la mise au ban du terme « hondan » se trouvent écrits noir sur blanc afin de pouvoir être propagés.

En espérant que cette explication fera baisser l’utilisation de ce mot qui n’a pas lieu d’être, je vous remercie de m’avoir accordé votre attention !

Partagez :

2 thoughts on “Les Hondan n’existent pas

  1. Merci pour ce super article, comme toujours. Mais je me sens obligé de te contredire sur un point : quand tu dis « 2/ On ne trouvera jamais le terme « 本弾 » sur un objet Carddass » et bien ce n’est pas vrai. Regarde au dos de toutes les Carddass Tokubetsudan (qui sont bien des objets Carddass), il est bien indiqué « 本弾TOTALNo… » (hondan total number …) en référence aux Carddass. Ils auraient pu inscrire « カードダスTOTALNo… » mais ne l’ont pas fait. Pourquoi ? Encore un mystère Carddass…

    1. Très bon point ! C’est parce qu’ils reprennent la numérotation totale à partir de là où la série principale s’est terminée. Merci pour la remarque, je vais mettre à jour l’article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *