Partagez :

ST. Cette inscription vous dit quelque chose, non ? Dans votre collection, vous avez plein d’objets dont l’emballage présentant ce logo, dans un carré blanc aux bordures noires, n’est-ce pas ? Ce ST, on a tellement l’habitude de le voir, qu’au final, on ne se pose plus de question, on n’essaie pas de chercher ce qu’il signifie. Il est là et puis c’est tout. Et bien, dans ce petit dossier, je vais faire un focus dessus, histoire de mieux comprendre ce qu’on achète et ce qu’on collectionne. C’est parti !

Je ne vais pas tourner autour du pot, allons-y ! Ce ST signifie safe toy et est l’équivalent japonais, pour les jouets, du logo CE que l’on retrouve sur différents produits en France et en Europe. Il est proposé en 1971 par la Japan Toy Association (JTA), association fondée en 1967, pour les jouets pour enfants de moins de 14 ans. À l’époque, les jouets étaient fabriqués en fer-blanc et la moindre erreur de production pouvait blesser les enfants. Cette certification attestait qu’il était sûr de jouer avec.

Pour être pouvoir être estampillé ST, le jouet devait répondre à trois standards de sécurité liés à :

  1. Les propriétés physiques et mécaniques du jouet
  2. L’inflammabilité
  3. Les propriétés chimiques

Ces standards ont bien évidemment évolué avec le temps, sachant qu’à partir des années 80, le fer-blanc a laissé peu à peu sa place au plastique. Les standards actuels, qui ont été mis à jour en 2016, sont :

  1. Les projectiles, les flèches, les angles coupants
  2. L’inflammabilité
  3. Les propriétés chimiques

Au départ une simple association non gouvernementale, la Japan Toy Association est désormais une association puissante, dirigée par les présidents de Tomy, Epoch, Kawada et Bandai entre autres. L’association a été créée par les fondateurs de la Japan International Toy Exhibition, dont la première tenue est organisée en 1962, et qui est devenue le Tokyo Toy Show en 1982. En 2000, la Japan Toy Association absorbe le festival. Désormais, la certification des jouets et le festival sont gérés par la même entité.

L’association, qui regroupe donc les principaux fabricants de jouets japonais, propose différents programmes d’aide, allant de 100 000 à 100 000 000 de yens, pour les entreprises affiliées rencontrant des problèmes (faillite, procès à cause de jouets défaillants, etc.).

Maintenant que l’on est sensibilités au logo ST et à ce qu’il y a derrière, on peut s’amuser à fouiller nos étagères et nos placards pour voir quels objets l’arborent et lesquels ne l’ont pas. Voici quelques observations que j’ai faites, qui ne sont ni exhaustives ni définitives :

  • Bandai :
    • Les produits Carddass ne l’ont pas (white boxes, booster boxes et boosters, classeurs), sauf les blisters des Carddass Special Cards
    • Les packs de cartes non estampillés Carddass (par exemple : les boîtes de Quiz Cards, de la Barcode machine et des recharges de cartes pour la machine) l’ont
    • Certaines boîtes de jouets l’ont (les Gunpla présentent le logo), alors que d’autres non (exemple : les Super Battle Collection)
    • Les Gashapon affichent le logo sur le petit dépliant qui présente la collection
  • Amada / Ensky :
    • Les boxes et les boosters Hero Collection l’ont
    • Les boxes, les boosters et les pull packs Trading Collection l’ont (mais pas les sachets de pull pack)
    • Sur d’autres collections, certains pull packs l’ont (exemple : PP Card Dragon Ball Z part 27), d’autres ne l’ont pas (exemple : PP Card Jungle King Tar-chan)
    • Les plaquettes (type Changing Card et Film Collection) l’ont, par contre les pull packs Changing Card ne l’ont pas
    • Les boosters de cartes Amada des années 2000 et Ensky ne l’ont pas (je n’ai pas de box sous la main pour vérifier)
  • Takara :
    • En packaging, je n’ai que les PP Cards Teenage Mutant Ninja Turtles. Compte-rendu : les pull packs n’ont pas le logo, par contre l’hikuzoh-kun et le pack de jeu l’ont

Comme vous l’aurez compris, c’est assez compliqué de trouver des règles pour savoir si un produit est certifié ST ou pas. En regardant l’année de production de certains produits en ma possession, je n’ai trouvé aucune explication liée à la date. En tout cas, ce qu’on peut dire : si un produit ne présente pas le logo, ça ne veut pas dire que c’est une contrefaçon. C’est soit un produit qui ne rentre pas dans les critères de certification (ça ne veut pas dire pour autant qu’il est dangereux), soit un produit qui pourrait l’être mais dont le fabricant n’estime pas nécessaire de le faire certifier (exemple : les Carddass), soit un produit prévu pour l’exportation. Il faut garder à l’esprit que la Japan Toy Association, comme son nom l’indique, n’est qu’une association, et même si les plus gros fabricants de jouets japonais en sont affiliés, la certification n’est pas obligatoire. Pour preuve, Bandai, qui en est l’un des membres les plus importants, ne certifie pas tout. La certification doit sûrement être payante, ce qui fait que si le produit est juste un simple bout de carton, autant faire des économies.

Pour finir, voici quelques photos de certains objets que je possède qui présentent le logo ST :

Merci d’avoir tenu jusqu’au bout, sur un sujet qui sort de ce dont j’ai l’habitude de parler, mais qui n’en est pas moins intéressant.

À plus !

Partagez :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *