Partagez :

Logo Carddass Revival Sailor Moon

Réception et publication groupées avec la réédition des Carddass SD Gundam, et en écho à l’article de notre ami SSK, cette fois-ci, je vais vous parler du volume 1 de la réédition des Carddass Sailor Moon. Alors autant pour les Gundam, au-delà de l’appellation « volume 1 » par Bandai, on pouvait parler de part 1, autant là, la question ne se pose pas, j’y reviendrai plus tard.

Les deux booster boxes
Les deux booster boxes

Le premier lien visuel que l’on a avec ce volume 1, c’est le design de la box. Et, comment dire… Bah, c’est rose. C’est normal pour du Sailor Moon, me direz-vous. Il y a plein de lunes aussi. Logique, c’est Sailor Moon, pas Sailor Sun. Ensuite un petit spoiler, près d’⅓ des cartes disponibles dans la box sont montrées. Je n’ai rien contre ça, mais une ou deux cartes suffisent, on n’a pas besoin de voir tous les visuels sur le packaging. Ou, au moins, afficher les cartes avec un effet visuel, pas alignées approximativement comme moi quand je poste sur mon topic de collection mes dernières Special Collection Dragon Ball Z « état photo » achetées à Alibaba6361 sur eBay. Heureusement, on a droit à une belle illustration de Bunny et Luna. Belle, vraiment ? Bandai nous offre ici un screenshot immonde aux traits flous et aux couleurs défraîchies, que Panini n’aurait pas renié s’ils avaient sorti des trading cards Sailor Moon il y a 20 ans. La comparaison avec la box SD Gundam ne joue clairement pas en faveur de nos guerrières en uniforme.

Le dos de la box
Le dos de la box

Le dos de la box n’est pas en reste : on a droit à dix autres visuels de cartes, placés aléatoirement. C’est bien, ils continuent dans leur logique et montrent d’autres visuels. Au moins, ils sont cohérents. Cohérents, mais pas très attentifs : quatre cartes sont déjà présentées sur le recto de la box. Très utile, merci la Sailor Carddass team de Bandai. Bon, on ne va pas bouder notre plaisir, on a quand même devant nous une réédition des Carddass Sailor Moon d’époque. On positive, et on passe à l’ouverture de la box !

Deux mini PLV détachables et le séparateur
Deux mini PLV détachables et le séparateur

Ah, c’est ça, l’intérieur de la box ? Le séparateur n’est qu’un bout de carton rose ? Qu’il est loin, le musée des Carddass SD Gundam… Bon allez, on ne s’attarde pas ici, on passe aux boosters ! Allons profiter de ces petites cartes !

Le booster
Le booster

Petite particularité découverte lors de l’ouverture des boosters : en 8 sachets, j’ai eu le full set, composé de 32 cartes. Sachant que chaque booster est composé de 4 cartes, ça veut dire que je n’ai tiré aucune double, j’ai eu le full set d’un coup. C’est très rare pour être signalé, et c’est surtout étonnant. D’habitude c’est l’inverse, il manque beaucoup de cartes pour atteindre le full set après l’ouverture d’une box, mais là, ça laisse quand même un goût d’inachevé : la box est composée de 16 sachets, et en ne prenant que les boosters d’une seule des deux piles dans la boîte, j’obtiens le full set. Ce qui veut dire qu’il y en a deux par box. Il faut le dire quand même, c’est abusé. Ils auraient pu étoffer la « part », parce que 32 cartes, c’est bien trop peu.

Je vais maintenant revenir sur le point que j’ai mis en avant dans l’introduction, pourquoi est-ce moins une part que pour les Gundam ? Tout simplement parce que c’est une sélection qui ne forme pas un bloc. On a 32 cartes, numérotées de 1 à 408. Pas la peine de faire un dessin, on aura tous compris le plus gros défaut de cette collection, en plus de la sélection restreinte : ce volume 1 semble ne pas être organisé, la sélection semble être aléatoire. Après, comme je ne suis pas un expert en Carddass Sailor Moon, ni même en manga Sailor Moon, je n’ai pas les connaissances pour repérer la logique dans cette sélection (s’il y en a une, bien sûr…).

Les deux prismes inédites
Les deux prismes inédites

Bon, au moins, on a droit à deux prismes inédites, dont les illustrations sont très bien réalisées.

Je vais passer sur l’effet prisme, qui reprend l’effet prisme d’origine, l’effet classique diamant/losange soft, qui fait ici plus effet miroir qu’effet prisme. Il faut se mouiller la nuque avant de passer des rééditions SD Gundam à celles de Sailor Moon. Non pas que les cartes Sailor Moon soient de mauvaise facture, mais elles auraient pu être mieux. Vraiment mieux. Sur tous les plans, le volume 1 des Knight Gundam Carddass Quest dépasse le volume 1 des Carddass Revival Collection Sailor Moon. Les fans de Sailor Moon seront sûrement heureux de profiter d’une réédition de la série classique des Carddass de cette licence, même si je n’affirme pas ça avec certitude.

L’achat de cette box est loin d’être nécessaire, mais quand on aime les Carddass des années 80 et 90, c’est quand même quelque chose à avoir, rien que pour le plaisir d’ouvrir les boosters (et encore, quand on sait que seuls 8 boosters suffisent pour avoir le full set, il ne dure pas longtemps le plaisir…). Une fois qu’on connaît les points négatifs, on ne peut pas avoir de mauvaise surprise !

Les visuels sont disponibles sur Anime Collection et la vidéo de l’unboxing arrive bientôt.

Quelques photos supplémentaires :

Partagez :

One thought on “Carddass Revival Collection Sailor Moon vol. 1

  1. Mooooon Prism Power ! Make uuuuuup !!
    J’attends de recevoir les Gundam pour pouvoir également faire le comparatif 😀

    Encore un bel article et de belles photos 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *