Partagez :

Bonjour à tous !

Pour mon premier article sur ce blog, je vais vous parler d’un éditeur japonais de cartes un peu marginal : j’ai bien sûr nommé Yamakatsu !

Logo Yamakatsu

Alors, Yamakatsu, il a édité quoi comme cartes ?

Et bien… Entre trucs qui ressemblent à rien, cartes poubelle, et stickers inutiles, monsieur Yamakatsu il a sorti les Hot Stamp Continue !

Série qui représente très bien la façon de faire de Yamakatsu : faire une série entière avec seulement trois visuels qu’on assemble au hasard.

Voici un exemple avec comme image principale Vegeta pas content dans le corps de Boo :

Hot Stamp Continue Vegeta

Et, comme par hasard dirais-je, voici que l’on retrouve cette même image, mais en miniature cette fois-ci :

Hot Stamp Continue Buu

Sinon au niveau des personnages en miniature sur les cartes, Yamakatsu a fait n’importe quoi : on y retrouve des images de personnages qui ne correspondent pas du tout à la période Boo !

Ici Vegeta lors de son arrivée sur Terre, et Yamcha à la même période !!!

Vegeta et Yamcha période Saiyen devaient être en solde...
Vegeta et Yamcha période Saiyen devaient être en solde…

Voici ce à quoi ressemblent les dos des Hot Stamp Continue :

Les dos des prismes sont noirs, et ceux des regs bleus. On peut y voir le janken, que l’on retrouve sur la plupart des séries de cartes et stickers (et autres trucs indéfinissables) Yamakatsu. Il y a aussi le copyright. Ouf ! C’est bien une série officielle !

Dos Hot Stamp Continue

Pour finir sur cette série, voici un pull pack et un sachet :

Le pull pack. Il y a le sticker Toei au dos ! Deuxième ouf ! C'est doublement officiel !
Le pull pack. Il y a le sticker Toei au dos ! Deuxième ouf ! C’est doublement officiel !
Et voici le sachet.
Et voici le sachet.

Même si cette série est censée être « courante », elle est plutôt rare aujourd’hui.

Je vais maintenant vous parler de la deuxième série Yamakatsu dont je possède des cartes : les Bromide Reverse, ou un truc du genre.

Le format est un poil plus petit que les Jumbo Carddass.

Alors, cette série, c’est le gros bordel. Aucune numérotation, une face peut avoir plusieurs dos différents, et plusieurs faces différentes peuvent avoir le même dos… Il devait encore y avoir des soldes dans la boutique d’images Toei.

Voici quelques exemples de visuels identiques :

Là ils se sont peut-être dit que s'ils mettaient une carte en prism et l'autre en reg, en découpant différemment l'image, on n'y verrait que du feu ! Et bien, non !
Là ils se sont peut-être dit que s’ils mettaient une carte en prisme et l’autre en reg, en découpant différemment l’image, on n’y verrait que du feu ! Et bien, non !
Alors là c'est carrément du foutage de gueule! Il n'y a que la couleur du contour et le texte qui changent! Vous remarquerez que la carte passe d'une puissance de 25000000 à une puissance de 80000000 ! Je le savais bien que le vert était plus puissant que le bleu !
Alors là c’est carrément du foutage de gueule ! Il n’y a que la couleur du contour et le texte qui changent ! Vous remarquerez que la carte passe d’une puissance de 25000000 à une puissance de 80000000 ! Je le savais bien que le vert était plus puissant que le bleu !

Comme je l’ai dit plus haut, une carte peut avoir différents dos :

À gauche la face, et à droite les deux dos que j'ai. Le premier dos est compréhensible pour la face, mais le deuxième, là je dois dire que c'est du hasard complet !
À gauche la face, et à droite les deux dos que j’ai. Le premier dos est compréhensible pour la face, mais le deuxième, là je dois dire que c’est du hasard complet !

Et parfois, c’est le même visuel que l’on retrouve recto et verso !

Aaaah ça c'est de la carte originale, la double-entraînement fusion !
Aaaah ça c’est de la carte originale, la double-entraînement fusion !

Et pour ne pas faire de jaloux, il y a des cartes différentes qui ont le même dos !

Trois cartes, un seul dos

Comme quoi il suffit d’un rien pour avoir deux dos différents :

Yamakatsu deux dos quasi-identiques

Je vous avouerai que je trouve les dos plus sympas que les faces.

Ce n’est évidemment pas la peine de vous parler des couleurs du logo « Dragon Ball Z », vu les larmes rouges de sang sortant de vos yeux.

Après avoir gentiment démonté cette série que j’aime beaucoup, je vous en présente le packaging :

Le pull pack. On voit là aussi que c’est bien quelque chose d’officiel.
Le pull pack. On voit là aussi que c’est bien quelque chose d’officiel.
Et voici le sachet.
Et voici le sachet.

Je ne vous ai bien évidemment pas parlé de cet éditeur sans raison. Je vous en ai parlé parce que j’ai une théorie : pour moi Yamakatsu serait à Amada ce que Banpresto est pour Bandai, la qualité en moins. Je pense que Yamakatsu appartient à Amada, et s’occuperait de la production de produits dérivés à bas prix, avec le moins de dépense possible (j’ai prouvé ça plus haut). J’ai quelques « preuves » :

  • La distribution en pull packs ;
  • Les effets prismes bulles que l’on retrouve aussi sur les PP ;
  • Les Bromide Reverse ont le même format que les Deka PP (je ne suis pas sûr à 100% mais je crois que c’est le cas).
Partagez :

3 thoughts on “Les cartes Yamakatsu

  1. Encore un article très intéressant, en effet Yamakatsu c’est le bordel…
    Pour appuyer ta théorie, Amada a sorti des Jumbo qui n’ont pas de numérotation et certaines ont un format semblable!

  2. Mdr s’il y a bien une collectionne qui ne me tente pas, c’est bien celle ci 😀
    bonjour l’originalité dans les visuels -_-‘
    sinon vraiment sympa l’article, il est vraiment agréable a lire ^^

  3. C’est une série « cheap » dans tous les sens, au niveau des cartes et au niveau du prix. Donc ça ne se refuse pas, mais ça ne s’achète pas spécialement non plus. À part les Hot Stamp Continue, j’en ai acheté cinq pull packs, trois avec des prismes effet bulle et deux avec des prismes effet hard.

    Sinon merci pour l’info Max 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *